Inge Morath, photographe Magnum

Du 19 Juin au 01 Novembre 2020 // Expositions
Inge Morath, photographe Magnum
Inge Morath a été la première femme à entrer dans la légendaire agence Magnum Photos, en 1953. En 150 images, l’exposition dédiée à cette journaliste, chercheuse et polyglotte, reconstitue la vie humaine et professionnelle de la photographe autrichienne.

Du 19 juin au 1er novembre 2020, le Musée Diocesano de Milan, accueille la rétrospective dédiée à Inge Morath (1923-2002), dans le cadre de l’initiative promue par la ville "Les talents des femmes".
Première femme à intégrer la célèbre Agence Magnum Photos, l’autrichienne, de tempérament exubérant, voyage en Europe, Afrique, Moyen Orient et Asie, pour témoigner de sa passion et contribuer à raconter le monde. Elle travaille avec les plus grands comme Ernst Haas et son premier mentor Henri Cartier-Bresson, collabore avec les prestigieuses revues telles que Picture Post, LIFE, Paris Match et Vogue.

Le parcours de l’exposition présente certains de ses nombreux reportages, les plus célèbres, comme celui réalisé à Venise en 1953 avec des images cultes, d’autres de lieux moins fréquentés et les quartiers populaires de la cité lagunaire.

Une section dédiée à Paris ne pouvait pas manquer, l’un des lieux de cœur de Inge Morath, où elle rencontra les fondateurs de l’Agence Magnum : Henri Cartier-Bresson, David Seymour et Robert Capa. Dès lors qu’elle était la plus jeune photographe de l’Agence, les travaux mineurs lui étaient initialement confiés dans la capitale française : les défilés de mode, les fêtes locales ou encore les ventes aux enchères. Mais dans ces clichés, son intérêt pour les aspects bizarres de la vie quotidienne émergent déjà.

L’exposition donne par ailleurs une large place au portrait, un thème qui a accompagné la photographe durant toute sa carrière. D’un côté, Inge Morath était attirée par les personnages célèbres, dont Igor Stravinsky, Alberto Giacometti, Pablo Picasso, Jean Arp, Alexander Calder, Audrey Hepburn. De l’autre, elle aimait capturer la simplicité des personnes rencontrées lors de ses reportages. Parmi les clichés les plus iconiques, celui de Marilyn Monroe effectuant des pas de danse à l’ombre d’un arbre, réalisé lors du tournage d’un film.
A admirer, un véritable carnet de vie de la célèbre photographe.

Photos :
Inge Morath, Autoscatto, Gerusalemme, 1958, © Fotohof archiv/Inge Morath/ Magnum Photo
Inge Morath, Audrey Hepburn sul set di "Unforgiven", Messico, 1959, © Fotohof archiv/Inge Morath/ Magnum Photos


Infos pratiques afficher sur Google Maps
Horaires


Du 19 Juin au 01 Novembre 2020

Museo Diocesano


3 piazza Sant’Eustorgio Milan Italie

http://www.chiostrisanteustorgio.it


Partager