Vision par Frédéric Monceau

Du 08 Décembre au 31 Janvier 2020 // Expositions
Vision par Frédéric Monceau
Frédéric Monceau est un photographe parisien. Ce n'est qu'après avoir acquis une expérience d'écrivain qu'il s'est découvert une passion pour la photographie. Suivant les traces de photographes brillants tels que Newton, Avedon et Bourdin, il est entré dans le monde sélectif des photographes internationaux et est à présent considéré comme l'un des photographes les plus talentueux à Paris.

Frédéric Monceau a déjà travaillé avec d'importantes publications, notamment Vogue Magazine, GQ Magazine, L’Officiel ou Lui Magazine et a exposé ses photographies de nombreuses fois à Paris, mais aussi à New York et en Allemagne. Il pense que la photographie d’art existe pour deux raisons : témoigner et s’évader.

Il choisit avec « Vision » d’ouvrir une porte vers d’autres possibles. « Vision », présentée à la Galerie Ananta Kama à Bangkok, est l’expression d’un univers où se mêlent vérité et fantasme. L’exposition joue ainsi avec le réel et l’irréel. Plus qu’un concept, « Vision » est le résultat d’une succession de rencontres ayant comme dénominateur commun l’artiste - Fréderic Monceau. 

Il nous livre ici un travail sur le corps et l’imaginaire, ne regardant pas le sujet de manière horizontale pour s’approcher au plus près d’une réalité, mais le plaçant dans une dimension irréelle.Par un procédé de post-production, il crée une image qui s’éloigne de la vérité. Il donne au nu, loin d’une simple énontiation d’un corps sexualisé, l’expression d’une image la plus esthétique possible. Son but n’est pas que l’on soit attiré mais intrigué. 

Concernant le processus de création, Fréderic Monceau donne des directives à son équipe pour l'orienter vers l’univers qu’il souhaite matérialiser avec elle. « Les membres de mon équipe sont les petites mains qui permettent de donner vie à mes idées, mais ils sont avant tout mes amis. Il s’agit d’Odile Jimenez, Delphine Nicole, Selina Beutler, Virginie Pineda et Simon Chossier. », explique t-il.

Mais au moment de photographier le sujet, c’est comme si tout le monde devait faire fi de son imagination préalable pour laisser place à l’instant présent. Une déconstruction du processus créatif se met alors en route pour faire naître les images présentées lors de l’exposition « Vision ». C’est d’ailleurs un concept qu’Henri Cartier-Bresson a verbalisé au cours de sa vie : « La composition doit être une de nos préoccupations constantes, mais au moment de photographier elle ne peut être qu'intuitive, car nous sommes aux prises avec des instants fugitifs où les rapports sont mouvants. ».

Pour créer les images de « Vision », Frédéric Monceau s’est inspiré, notamment, du travail de Steven Klein et d’Allen Jones. C’est à partir de ces références qu’il crée l’image dans lequel Giordano Straniero sert de table pour Miss Allanah Starr afin de rappeler le travail du peintre britannique et sa série « Chaise, Table et Porte manteau » dans lesquels des femmes sont assimilées à des objets. Il était intéressant d’inverser les rôles afin qu’un homme nu soit l’objet de l’image. 

Frédéric Monceau a également été influencé par le travail de Guy Bourdin, Ellen Von Unwerth, Steven Miesel et plus récemment Nico Busto. 


Infos pratiques afficher sur Google Maps
Horaires


Du 08 Décembre au 31 Janvier 2020

ANANTA KAMA GALLERY


26,3 soi Yenakhat 10120 Bangkok Thaïlande

Contact


Eric Dutocq


eric@anantakama.com

086 633 0300


Partager